Reconstructions mammaires

Elles concernent des patientes ayant eu un cancer du seins. Les séquelles peuvent être peu importantes et réparables par des techniques simples. Parfois le traitement aura nécéssité un geste plus lourd  et la reconstruction  nécessitera plusieurs temps opératoires. Si la patiente a eu de la radiothérapie, aujourd’hui beaucoup mois agressive pour la peau , elle rend la reconstuction parfois plus compliquée.

En fonction des résultats de l’examen clinique, on peut utiliser des prothèses mammaires simples, ou une prothèse d’expansion ( qu’on va gonfler au fur et à mesure pour détendre la peau) avant la mise en place de la prothèse définitive.

Lorsque les tissus le permettent, la reconstruction peut se faire par une lipostructure. Il s’agit alors de prélever la propre graisse de la patiente et de l’utiliser en injection pour reconstruire le sein. Cela peut aussi améliorer le galbe d’un sein préalablement reconstruit par une prothèse.

En cas d’impossibilité d’utilisation de la graisse ou d’implants de reconstructions il faut avoir recours à des techniques plus complexes. On amène alors la peau et la graisse et du muscle pour reconstruire le sein en empruntant celle ci au ventre ou dans le dos.

Les résultats permettent aux patientes à nouveau d’avoir une vie sociale normale. Elles peuvent s’habiller normalement et mettre des maillots de bains pour aller se baigner à la plage.