Cryolipolyse (body contouring)

Type d’acte :
La cryolipolyse appelée aussi body contouring ou remodelage de la silhouette. C’est une technique médicale utilisant le froid pour traiter des petits bourrelets localisées. Les zones idéales sont les poignées d’amour, le ventre et les petits bourrelets du dos.

Le principe repose sur une destruction des cellules graisseuses, les adipocytes, par le froid (une heure en moyenne au niveau de chaque zone) qui induit une mort des cellules graisseuses (apoptose) et une évacuation progressive par l’organisme.

Réalisation du traitement

On procède zone par zone : chaque petit bourrelet est aspiré et congelé pendant  près d’1 heure par la machine. On traite 2 zones par séances. Le patient peut ressentir quelques sensations d’aspiration et de tiraillement, non douloureuses mais parfois un peu désagréables au début qui s’estompent en 5 minutes. Il faut en général 2 parfois 3 séances espacées de 6 semaines même si parfois les résultats sont suffisants après une seule séance.

Résultats

Les suites de la séance sont peu désagréables avec une sensation de tiraillements et des picotements superficiels. Le résultat s’évalue à trois mois quand l’élimination des adipocytes est obtenue. La silhouette est remodelée, la peau raffermie. Il n’y a pas d’effet de « tôle ondulée » en surface puisque l’élimination des adipocytes est progressive.
L’application de radiofréquence en protocole de réchauffement simple améliore la sensation de fin de séance et favorise l’élimination de la graisse améliore le résultat. L’association à un protocole de radiofréquence complet améliore encore le résultat.
La plupart des patients souhaitent  réaliser une deuxième séance sur le même site ou sur un site distant afin d’optimiser leur résultat.

Précautions et contre-indications

Toute personne souffrant de pathologie au froid (urticaire au froid, cryoglobulinémie) de hernies viscérales, de césarienne récente (<6mois),  de maladie systémique de type auto immune  doit être exclue de ce type de traitement, de même que la grossesse.
La consultation préalable permet de déterminer les indications des techniques les plus adaptées à chaque cas.
Les résultats cliniques peuvent varier en fonctions de facteurs individuels être en poids stabilisé, âge , antécédents médicaux, type de peau, exercices sportifs, alimentation …

Effets secondaires

Outre les sensations douloureuses en fin de séance, au retrait des « ventouses ». Des ecchymoses (« bleus » ) sont fréquents dans 30 % des cas . Des zones indurées (un peu gonflées) peuvent persister quelques jours. Des sensations anormales à type de picotements ou de brulures plus ou moins intenses peuvent persister de quelques jours à quelques semaines et disparaissent toutes seules. Elles sont améliorées par des massages et des antalgiques.
Souvent les patient(e)s signalent des selles grasses les jours suivant témoignant de la fonte graisseuse.
De très rares cas de recolonisation paradoxale par de la graisse ont été rapportés : ils sont alors une indication de lipoaspiration chirurgicale.
On peut aussi être déçu par un résultat jugé trop faible : la cryolipolyse est une alternative très intéressante mais ne remplace pas la lipoaspiration chirurgicale.
Cette technique n’est pas indiquée pour traiter un surpoids global. On estime à 80 % le nombre de patients satisfaits. Les peaux foncées peuvent avoir un risque d’hyperpigmentation.

Il faut pour un meilleur résultat l’abstention de l’exposition solaire 15 jours avant la séance une bonne hygiène de vie (arrêt ou diminution drastique du tabac) un bon sommeil en quantité (7 à 8 heures) et en qualité (diminuer les nuisances sonores et    enlever les petites LED de veille dans la chambre) et une pratique régulière de sport et une alimentation équilibrée.